Inauguration de « l’installation terminale embranchée » à Villiers-sur-Marne

ITE2Jeudi 11 Juillet, Catherine Procaccia à inaugurée aux côtés de Jacques Alain Bénisti, maire de Villiers-sur-Marne, de Jacques JP Martin, Président du territoire, et du Président  du directoire de la Société du grand Paris, Thierry Dallard, « l’installation terminale embranchée », installée sur la future gare de Bry-Villers Champigny.

C’est une plateforme de tri et d’évacuation par train des terres excavées du chantier de la ligne 15 qui permet l’acheminement de plus de mille tonnes par jour par voie ferrées et évite ainsi le passage de centaines de camions à travers Villiers et les voies périphériques. Les terres et gravats vont ainsi jusqu’au centre de stockage de la Seine et Marne.

Qu’est devenue la navette du Parc floral ?

navette vincennesCatherine Procaccia a été alertée par les usagers et particulièrement les familles, sur la disparition de la navette électrique autonome qui permettait de faire la liaison entre la station Château de Vincennes et le Parc Floral, rebaptisé « jardin botanique de Paris ». Celle-ci, lancée en 2017, qui fonctionnait du Vendredi au Dimanche semble avoir disparue, sans qu’aucune communication soit faite à destination des usagers du service.

Préavis de grève des contrôleurs aériens : vers une évolution législative pro-consommateurs ?

contrôleurs aériens2Continuant avec pugnacité un des combats législatifs qui lui est cher, l’instauration d’un préavis de grève avec déclaration individuelle de 48 ou 72 heures des contrôleurs aériens, Catherine Procaccia a rencontré mardi 9 avril au Sénat les représentants d’Airlines for Europe (A4E), la plus large association de compagnies aériennes européennes.

Lancée en janvier 2016, cette association regroupe Air France-KLM, Aegean, Cargolux, easyJet, Finnair,

Problème de bus pour les lycéens de Guillaume Budé

lycée guillaume budéLundi 1er avril, Catherine Procaccia s’est rendue à Limeil-Brévannes pour participer à une réunion visant à améliorer l’accès des lycéens du Plateau Briard et de Boissy au lycée Guillaume Budé. En effet, aux heures de pointe, les jeunes ne peuvent même pas pénétrer dans les bus tant ils sont pleins. Alertée à l’automne par l’association des parents d’élèves, elle était intervenue auprès de Ile-de-France Mobilités. Ainsi, depuis Mars, 3 bus articulés ont été mis en place, mais les effets ne sont pas encore mesurés.