Des travaux sur la RN19 après les inondations répétées

Capture d’écran 2021-07-16 à 11.47.34Catherine Procaccia interrogeait mardi dernier le Gouvernement sur les inondations répétées de la RN19, notamment au niveau du tunnel de Boissy-Saint-Léger.

Chaque fois qu’il pleut, ce tunnel en forme de cuvette basse risque d’être inondé. C’était le cas en 2020, et ça l’a à nouveau été il y a quelques mois. Face à la résignation de la DiRIF, la sénatrice a rappelé au Gouvernement que l’entretien de cette route lui revenait, et qu’il n’était pas normal qu’un ouvrage aussi récent présente autant de risques.

Après avoir expliqué que les précipitations des deux dernières années étaient historiques, la ministre au banc a précisé que des travaux d’aménagement allaient rapidement permettre la mise en sécurité des équipements électriques nécessaires au pompage, qui sont aujourd’hui noyés dès les premières pluies.

Victoire historique de la droite dans le Val-de-Marne et à la Région

210389971_1465520670448451_278820641811686253_nAprès 45 ans d‘une gestion communiste sans partage où l‘idéologie l‘emportait souvent sur les réalités, le Val-de-Marne, dernier département rouge de France est enfin tombé ! Réunis sous la bannière « Ensemble réveillons le Val-de-Marne », la droite et le centre font cette fois-ci tomber les cantons clés nécessaires au basculement du département : Champigny et Choisy/Villeneuve St Georges.

En 2015, malgré un nombre de voix supérieur à droite, la gauche l‘avait emporté grâce à un découpage cantonal qui l‘avantageait (ce qui est toujours le cas). L‘an passé, lors des municipales, leurs bastions historiques de Champigny-sur-Marne, Choisy-le-Roi, Valenton et Villeneuve-Saint-Georges avaient basculé. En juin 2021, les électeurs ont confirmé leur confiance à leurs élus.

Le Gouvernement aurait-il peur d’une grande participation aux élections ?

2020-0432-003-CLMercredi 2 juin dernier, Catherine Procaccia interrogeait le Gouvernement sur les difficultés que rencontrent les habitants de Villeneuve-le-Roi et d’Ablon-sur-Seine pour établir des procurations pour les élections des 20 et 27 juin prochains. Jusqu’à présent, les habitants se rendaient au poste de police municipale où, deux fois par semaine, étaient assurées des permanences de la police nationale qui récupérait les procurations pour les enregistrer. Il avait toujours été procédé ainsi pour faciliter ces démarches, ces deux villes n’ayant ni poste de police nationale ni tribunal d’instance à proximité immédiate.

Changements dans la formation des élus

2021-0281-003-LCCatherine Procaccia interrogeait hier au Sénat le Gouvernement sur les nouvelles modalités de fonctionnement du droit individuel à la formation des élus locaux, le fameux DIFE.

Les élus, qui avaient jusqu’alors 20 heures de formation renouvelables et cumulables chaque année doivent maintenant composer avec une enveloppe annuelle de 700 euros, sans possibilité de les cumuler d’une année sur l’autre en cas de non-utilisation. Pire encore, le Gouvernement a plafonné à 80 euros par heure et par élu local le plafond des frais pédagogiques pouvant être engagés.