Rencontre avec la police du Val-de-Marne

Réunion - Syndicat de policeLe 27 octobre dernier, Catherine Procaccia a reçu au Sénat le syndicat de police majoritaire dans le Val-de-Marne UNITE SGP POLICE 94 qui lui avait demandé un entretien.

Les représentants de ce syndicat ont évoqué les difficultés que rencontrent les policiers au quotidien, notamment au niveau des effectifs ; ce qui est hélas n’est pas une nouveauté dans le département. Ils ont aussi attiré son attention sur le fait qu’aucun des nouveaux policiers sortis des deux dernières promotions de l’école de police, n’ont été affectés dans le Val-de-Marne. Cette présence policière est nécessaire alors qu’il y a une nouvelle hausse des délits.

L’explosion des tâches qui sont demandées à la Police, visites ministérielles constantes, accompagnement des prévenus dans les hôpitaux et aux tribunaux, associé à la faiblesse des effectifs se traduisent par une moindre présence de la police sur le terrain, et donc du lien avec la population.

Plus inquiétant encore, le syndicat a évoqué la réapparition de la mutualisation des commissariats, que policiers et élus avaient dénoncée, et qui avait été abandonnée en 2017.

Enfin, Catherine Procaccia a découvert que les véhicules professionnels et personnels des policiers sont victimes de détériorations. Au sein de la Préfecture de Créteil, il est impossible de retrouver les auteurs de ces infractions en raison de l’absence de caméras de vidéosurveillance ! La Sénatrice comprend leur exaspération.

Droits d’auteurs : Rencontre avec la SACEM

photo rencontre 1Le 12 octobre dernier au Sénat, Catherine Procaccia a rencontré Blaise Mistler, directeur des relations institutionnelles de la SACEM pour faire le point sur les courriers reçus par de nombreux propriétaires de logement en location saisonnière leur réclamant le paiement de droits d’auteur.

Si cette démarche est légalement fondée sur le droit européen, qui prévoit que la mise à disposition d’une télévision, d’une radio ou d’un lecteur CD constitue un acte de communication au public soumis à droit d’auteurs, la sénatrice a défendu une application juste et ancrée dans la vie réelle. La SACEM s’est dite attentive d’allier, à sa mission auprès des artistes, une démarche bienveillante à l’égard de ces particuliers. Il a été également souligné que les agents de la SACEM ne sont pas autorisés à rentrer au domicile, même entre deux locations, sans autorisation du propriétaire.

Seul un système de contribution juste entre tous les acteurs, à la hauteur de leurs utilisations et de leurs forces économiques, permettra de concilier la juste rémunération de la création artistique en France, son accès pour tous et des pratiques de perceptions raisonnées. A ce titre l’attractivité de la SACEM auprès des artistes français et étrangers et le développement d’un réseau international efficace de partenaires permettant un système mondial de collecte des droits d’auteurs par compensation entre les collecteurs (ou opérateurs) des différents pays sont cruciaux.

La sénatrice a apprécié l’écoute de la SACEM et restera vigilante quant à l’application bienveillante prônée à l’occasion de cet entretien.

Rénovation du centre Pompidou de Vincennes : ambitions et inquiétudes

centr-egeorges-pompidou-vincennes-768x350Le 6 juillet dernier, lors d’une réunion publique, Charlotte Libert, Maire de Vincennes et conseillère régionale a présenté le schéma de rénovation du centre culturel et sportif Georges Pompidou de Vincennes. Un projet ambitieux : ce nouveau siège a pour objectif d’accueillir davantage de public pour assister aux événements sportifs et culturels organisés par la ville et de moderniser des équipements qui sont obsolètes, et ce pour 2025.
Mais un projet inquiétant pour les riverains très nombreux tout autour puisqu’à la place d’une dalle avec des jardins partagés, s’élèvera un jardin public dont bruyant, et un immeuble de 4 ou 5 étages qui va bouleverser la luminosité et la vue de plusieurs centaines d’appartements.
Sans compter l’installation de panneaux photovoltaïques, avec les risques d’éblouissement inhérents. Beaucoup de questions ont été posées sur les grands arbres, qui risquent de disparaître ou de souffrir, sur la hauteur du bâtiment. La maire a annoncé des réunions avec les riverains pour finaliser le projet.
Dès le lendemain, un collectif de riverains se créait…

Entretien avec l’Ambassadeur aux Fidji

IMG_7128Dans le cadre des entretiens qu’elle organise avec les ambassadeurs de la zone Pacifique, Catherine Procaccia a échangé avec François-Xavier Léger, Ambassadeur aux Fidji, Kiribati, Nauru, Tonga et Tuvalu, le 15 juin dernier en présence de plusieurs de ses collègues membres du groupe d’amitié qu’elle préside.
L’Ambassadeur a notamment évoqué les conséquences de la crise sanitaire qui a entraîné un effondrement du tourisme, particulièrement à Fidji qui tirait ses revenus importants de cette activité. Il a aussi souligné que les relations difficiles qu’avaient entretenu, par le passé la France et les îles du Pacifique, en raison des essais nucléaires mais aussi des mouvements indépendantistes de Nouvelle-Calédonie, s’étaient apaisées. L’Ambassadeur a insisté sur la place de la France : elle est une puissance importante dans la région, tant par son domaine maritime que par son action sanitaire lors de catastrophes naturelles comme l’éruption volcanique aux Tonga, grâce à sa présence militaire en Nouvelle-Calédonie. Les entreprises françaises sont aussi installées à Fidji ou Tonga, même si leur poids ne peut être comparé à celui de l’Australie, des USA ou des asiatiques.