Les maisons France Service arrivent en Val-de-Marne

IMG_20200206_101134Jeudi 6 février, Catherine Procaccia a assisté à l’inauguration de la « Maison France Service « de Villiers-sur-Marne, par M. Raymond le Deun, Préfet du département et M. Jacques-Alain Bénisti, le maire de la commune.

Les « Maisons France-service » ont pour but de simplifier les relations des usagers aux services publics et de pallier leur absence dans certaines villes. Grâce à 2 agents d’accueil spécialement formés, les administrés (villiérains mais aussi ceux de Bry-sur-Marne et du Plessis-Trévise) peuvent régler leurs problèmes, obtenir des réponses auprès de 9 services de l’Etat : la Caf, la Cnav, la Cnam, la DGFIP, Pôle emploi, la Caisse des dépôts, la Mutualité Sociale Agricole, la Poste ainsi que les antennes des ministères de la justice, de l’intérieur et des finances publiques. Les deux agents ont accès direct à des interlocuteurs privilégiés dans chacune de ces administrations.

Rencontre avec le nouvel ambassadeur de France au Vanuatu

petit dej vanuatuCatherine Procaccia, Présidente du groupe d’amitié France-Vanuatu-Îles du Pacifique a organisé un petit déjeuner d’échanges avec son excellence Monsieur Pierre Fournier, nouvel ambassadeur de France au Vanuatu.

Accompagnée de plusieurs membres du groupe, ils ont échangé ensemble sur différentes problématiques qui lient les deux pays et particulièrement le Vanuatu et la Nouvelle-Calédonie à la veille du second référendum.

Avec plus de 2000 ressortissants français au Vanuatu et 600 élèves au lycée français de Port Vila, la communauté française  souvent bi-nationale demeure bien implantée sur l’archipel. De plus, même si les échanges commerciaux restent modestes (aux alentours de 6 millions d’euros par an), ceux-ci sont en constante augmentation.

La CGT doit répondre de ses actes !

Capture d’écran 2020-01-27 à 18.19.24Catherine Procaccia a interrogé mercredi 22 janvier 2020 le Premier
Ministre sur les coupures d’électricité sauvages intervenues le mardi 21 janvier au matin dans le Val-de-Marne.

Après Bordeaux, Nantes, Lyon, Perpignan, Agen et Marseille, c’était mardi une dizaine de villes du Val-de-Marne qui ont été volontairement privées d’électricité par la CGT Energie, qui a immédiatement revendiqué cet acte de vandalisme.

Face à cet acte, et aux menaces d’autres coupures proférées par les responsables de la CGT dans les médias, la Sénatrice attendait du Premier Ministre une réponse concrète quant aux mesures que comptait prendre le Gouvernement contre les auteurs de ces délits. En effet, s’ils ne sont pas fonctionnaires et donc pas sanctionnables directement par l’État, le Gouvernement peut par son pouvoir de police renforcer les contrôles et prévenir ces coupures qui mettent en danger l’activité économique du pays, mais aussi la vie des français. Dans le département du Val-de-Marne, plusieurs accidents ont en outre rendu nécessaire l’intervention des services de secours, notamment à cause de la mise à l’arrêt des feux de circulation.

Elisabeth Borne, Ministre de la transition écologique et solidaire, répondant au nom du Gouvernement, a certes indiqué que l’Executif trouvait scandaleux et illégal ce genre d’acte, mais n’a pour autant pas expliqué quels moyens le Gouvernement comptait déployer pour les
empêcher.

La phagothérapie, substitut aux antibiotiques ?

 

phageCatherine Procaccia, Vice-Présidente de l’Office Parlementaire des Choix Scientifiques et Technologiques (OPECST) commence une série d’auditions sur la phagothérapie.  Cette technique consiste à utiliser des « virus guérisseurs », appelés phages, prédateurs naturels de bactéries qui se trouvent naturellement dans notre corps.

La phagothérapie ne peut soigner que certaines pathologies microbiennes telles que les infections urinaires, les staphylocoques dorés, des maladies nosocomiales et les grands brûlés. Mais faut-il disposer des « bons » phages  » car il y a autant de phages que de bactéries ; ce qui supposent qu’ils soient mis en culture. 

Prix des médicaments en pharmacie : complexe et obscur

aug prix médicamentLe système des honoraires de dispensation des pharmaciens, autrement dit la rémunération qu’ils perçoivent pour la délivrance des médicaments a changé depuis Janvier 2019. Dorénavant le pharmacien perçoit 50 centimes par ordonnance, plus 2 euros pour certains médicaments spécifiques tels que les anxiolytiques, et 50 centimes en plus si le patient à moins de 3 ans ou plus de 70 ans. Pas simple.

Catherine Procaccia a interrogé le gouvernement sur l’information des patients quant au remboursement par leurs mutuelles.

Le Sénat s’intéresse aux robots et l’influence qu’ils pourraient avoir dans le monde de demain.

QO robotEn fin d’année dernière, la délégation sénatoriale à la prospective a publié un rapport concernant le développement d’objets intelligents et connectés, ainsi que leur potentielle influence sur le secteur des emplois de service. La délégation a estimé que pour qu’il y ait une complémentarité entre le robot et l’homme dans les services, il faudrait au préalable prendre des mesures de régulation sociales et éthiques adéquates.

Dans le débat qui a suivi l’adoption de ce rapport Catherine Procaccia a interrogé le Ministre chargé des relations avec le Parlement pour connaitre le plan du gouvernement afin de faire évoluer la technologie dans le domaine de l’aide à la personne et ainsi permettre de faire cohabiter en bonne intelligence l’homme et la machine. Pour illustrer son propos, la Sénatrice a utilisé l’exemple du japon, qui, depuis 2013 investi massivement dans des robots d’aide à la personne pour assister soit l’aide-soignant dans ses taches répétitives, soit le patient dans sa vie du quotidien. En France, à une époque où les professions médicales sont sans cesse mises davantage à contribution, investir dans des robots pourrait permettre d’aider, voire de soulager le quotidien de ces personnels déjà bien lourd. Nous avons la chance, dans notre pays, d’avoir les ressources intellectuelles et entrepreneuriales pour construire ces machines et les déployer massivement partout sur notre territoire. Pourtant aujourd’hui, le coût de leur fabrication reste un gros frein dans la mise en place d’une politique publique efficace en la matière.

Vœux du Service Historique des Armées au château de Vincennes.

voeux chateau de vincennes

Catherine Procaccia assistait aux vœux du Service Historique des Armées au château de Vincennes. Présentés par Pierre Laugeay, chef des services historique des armées. Il a présenté le bilan de l’année et les projets pour le château de Vincennes mais aussi pour les autres sites du Service Historique des armées. 

Il y a souligné les soucis dus au double piratage de leur site web et annoncé que ce dernier avait, en Novembre été sécurisé et refondu.  Il est dorénavant plus facilement accessible et a déjà reçu près de 15 000 visiteurs en 2 mois !

La Sénatrice en a profité pour visiter leur nouvelle exposition. 

 

Visite du Bois de Vincennes avec Rachida Dati

78261467_10218075683977499_7111549334809739264_nLe 28 novembre dernier, à l’invitation de Rachida Dati, candidate récemment investie par Les Républicains pour les municipales à Paris, Catherine Procaccia s’est rendue à un moment d’échanges  sur le Bois de Vincennes. Rachida Dati,  que  Catherine Procaccia en tant que membre de la Commission Nationale d’Investitures avait interrogée  sur son programme pour le Bois de Vincennes,  le jour de sa nomination, avait souhaité convier les élus LR de Paris 12 élus  et ceux des communes limitrophes  pour discuter des nombreuses nuisances de ce bois qui appartient  administrativement à la capitale mais est en fait dans  le Val-de-Marne.