Le statut de junior entrepreneur passe dans le PLFSS

chef-africain-du-departement-est-satisfait-du-travail-du-personnel-etudiant-asiatique-chemise-mode-parlant-amis-universite-son-rapport-scientifique_197531-3728Catherine Procaccia avait déposé, dans le cadre de l’examen du projet de loi de financement de la sécurité sociale 2021 (PLFSS), un amendement reprenant sa proposition de loi tendant à dynamiser l’emploi des jeunes à travers la création d’un statut de junior-entrepreneur, déposée en juillet dernier. Cet amendement a été adopté jeudi 12 novembre.

La crise sanitaire que nous traversons, conjuguée à celle économique dont nous ne faisons pour l’instant qu’entrevoir l’ampleur, est d’une particulière gravité à l’égard de nos jeunes de 16 à 25 ans. Stages arrêtés, signatures des contrats repoussées, petits jobs d’été annulés, les conséquences économiques de l’arrêt brutal d’activité pendant le confinement, et les difficultés que rencontrent beaucoup d’acteurs à retrouver un rythme de travail optimal sont autant d’obstacles qui compliquent les recherches professionnelles pour ces jeunes en demande d’expérience.

Bercy lance le recensement des Coffres-forts en banque

Capture d’écran 2020-11-10 à 10.28.17En mai dernier, le Ministère de l’Intérieur publiait en catimini un décret contraignant les banques à transmettre à l’administration les noms des personnes possédant un coffre-fort, entraînant leur inscription dans un registre tenu par le fisc.
Les contours de cette nouvelle règlementation étant assez flous, le Gouvernement et les banques s’étant en outre abstenus de  toute communication auprès des personnes concernées, la Sénatrice a interrogé Bercy pour en savoir plus.

Le Gouvernement refuse d’aider Nogent à dépolluer le site Marie Curie

2020-0432-003-CLCatherine Procaccia interrogeait le Gouvernement, jeudi 5 novembre, sur la dépollution du site de l’ancienne usine de radium, aujourd’hui en friche à Nogent-sur-Marne.

La ville est confrontée depuis longtemps à un problème de pollution radioactive qui résulte d’une ancienne usine d’extraction de radium utilisée par Marie Curie. Seul le site de l’ancienne école a été en partie dépollué en 2010-2011, l’autre partie de la parcelle est, quant à elle, en attente de dépollution et demeure pour cette raison à l’état de friche.

Pourquoi la Sénatrice n’a pas pris part au vote

2019-0774-011-SKJeudi 29 octobre, le Premier Ministre a souhaité prendre la parole devant la représentation nationale (Assemblée Nationale & Sénat) pour détailler la feuille de route du Gouvernement de gestion de la crise COVID, et les modalités pour la période de reconfinement annoncée le soir même. Conformément à l’article 50-1 de la Constitution, cette déclaration et le vote qui s’en suit n’engagent pas la responsabilité du Gouvernement.

Pas de prison à Limeil-Brévannes

121359294_10220835764257781_3709995514782592911_nSamedi 10 octobre, Catherine Procaccia s’est rendue à Limeil-Brévannes pour y célébrer, avec de nombreux élus, l’abandon par l’État de son projet de construction d’une prison pour des détenus en fin de peine.
Ce projet, initié par l’ancienne Garde des Sceaux, prévoyait la construction d’une SAS, structure d’accompagnement vers la sortie, dans le quartier des Temps Durables. Pour rappel, c’est sur ce même emplacement qu’est prévue une gare du téléphérique qui va relier Villeneuve-Saint-Georges – Limeil – Valenton – Creteil.

Visite de Microplast à Perigny-sur-Yerres

thumbnail_IMG_6397Jeudi 1er octobre, Catherine Procaccia s’est rendue au siège de l’entreprise Microplast à Périgny-sur-Yerres, en compagnie d’Arnaud Vedie, Maire de la ville. Créée en 1984, cette société s’est développée pour devenir un groupe de compétences maîtrisant en interne conception, réalisation de moules, moulage, rassemblés en un seul lieu basé dans le Val de Marne. Accueillie par David ANGER, Gérant et Barthélémy GAGNON, Directeur Général, la Sénatrice a pu découvrir l’un de leurs deux sites de production, dans la plus petite ville du département.

Les Républicains renforcent leur majorité au Sénat !

120314511_3347974325256995_8686792599096327966_oDimanche dernier, le Sénat se renouvelait par moitié conformément à la Constitution. Ce sont donc pour 172 sièges de sénateurs que les grands électeurs de 63 départements différents ont eu à voter. Voici quelques statistiques de la composition du Sénat après ce renouvellement :
  • 67% d’hommes, 33% de femmes.
  • 94 sortants réélus, 78 nouveaux sénateurs.
  • Un 8ème groupe politique vient s’ajouter aux 7 présents dans l’ancien mandat, le groupe « écologiste, solidarité et territoires ».
  • Le benjamin du Sénat a 26 ans (PS), et la benjamine 33 ans (LR).

Le Grand Paris Express se poursuit à Villiers

7F2A9553Catherine Procaccia s’est rendue, mercredi 23 septembre, sur le chantier de la future gare  Bry – Villiers – Champigny qui permettra l’interconnexion entre la ligne 15 du Grand Paris Express, le RER E et la ligne P. Elle a d’abord assisté à la signature du permis de construire par Jacques-Alain Bénisti, Maire de Villiers-sur-Marne  et Laurent Jeanne, Maire de Champigny en présence de Charles Aslangul, Maire de Bry-sur-Marne. Ces deux derniers, devenus récemment maires, ont fait part de tous leurs espoirs quant à cette gare et à la qualité de vie qu’elle devrait apporter aux habitants :  désenclavement, allégement des temps de transports et nouveaux emplois sur ce pôle appelé Marne-Europe. La ligne et la gare devraient ouvrir en 2025.

Le Gouvernement interpellé sur les coupures de cables optiques

téléchargement (2)Début Mai dernier, juste avant le déconfinement, des câbles du reseau internet et téléphonie avaient été sectionnés à la disqueuse sur les communes d’Ivry-sur-Seine et de Vitry-sur-Seine. Ces actes de vandalisme, qui avaient grandement impacté le réseau fibre d’Orange de plusieurs communes du Val-de-Marne et d’une partie du Sud-Est de Paris, étaient particulièrement dommageables  alors que les français étaient alors confinés chez eux.

La micro-mobilité avec Lime à Arcueil

119058687_10220604232189624_5748545635672817205_nPoursuivant son tour des entreprises du département, Catherine Procaccia était Lundi 7 septembre chez Lime, acteur mondial de la micro-mobilité. Avec une base opérationnelle pour la région parisienne à Arcueil, Lime est aujourd’hui l’un des leaders de la mobilité électrique courte distance avec des trottinettes et, depuis peu, des vélos électriques en rachetant l’opérateur Jump (Uber).

Cette visite aura été particulièrement interessante car elle aura permis, au delà de la simple découverte de cette « start up », de constater les avancées légales et réglementaires qu’a permis la loi d’orientation des mobilités (LOM), sur laquelle le Sénat avait été très actif. Les débats concernant ce nouveau mode de déplacement étaient alors nombreux : free flotting (pas d’emplacement pour se garer), rouler sur les trottoirs, vitesses maximales, port du casque, juicers (qui recharge ces engins et à quel coût) etc.