Quel avenir pour les biotechnologies face aux nouveaux risques environnementaux et sanitaires ?

rapport biotechAprès 15 mois d’auditions de scientifiques, de comités d’éthique, de responsables politiques français et internationaux, 250 personnes rencontrées se concrétisent par le rapport présenté par Catherine Procaccia, Vice-Présidente de l’office parlementaire des choix scientifiques et technologiques et par Jean-Yves Le Deaut Président le 29 mars à la presse.
Le rapport détaille l’impact des nouvelles biotechnologies du génome sur la médecine, l’environnement et l’agriculture.  

Valorisation des produits agricoles ultramarins par l’identification de l’origine et de la qualité

En tant que membre de la délégation à l’outre mer du Sénat, Catherine Procaccia est intervenue au salon de l’agriculture lors d’un colloque consacré aux produits agricoles de l’outre mer. Elle y a présenté les actions menées en faveur des quotas de sucres spéciaux que l’UE voulait accorder au Vietnam au détriment de la filière réunionnaise, mais aussi des propositions contenues dans son rapport de 2016 : Agricultures des outre-mer : Pas d’avenir sans acclimatation du cadre normatif.
La sénatrice a notamment insisté sur une nécessaire meilleure information de l’UE afin qu’elle cesse de tromper le consommateur en important des produits appelés bio quand leur production est réalisée avec des pesticides interdits en France et en Europe.
C’est le cas de la pseudo banane bio de République Dominicaine : 14 produits interdits !

Remise du Fanion à la Préparation Militaire Marine

Kieffer_eychenneA l’invitation de Sébastien Eychenne, assistant départemental pour la Marine dans le Val de Marne, Catherine Procaccia a assisté à la cérémonie de remise du Fanion à la Préparation Militaire Marine (PMM) Kieffer au Château de Vincennes. Les années précédentes, la sénatrice avait participé à cette manifestation qui se tenait au Fort de Villeneuve-Saint-Georges.
Présidée par le contre-amiral Thierry Rousseau, commandant de la Marine à Paris, cette édition 2017 marquait également le 45è anniversaire de cette préparation militaire. L’engagement de la jeunesse et transmission de nos valeurs étaient à l’honneur sous un soleil éclatant.

 

Des étoiles plein les yeux à Limeil-Brévannes

Sodern_LeDrian_Franck_Poirrier_Catherine_ProcacciaC’est avec plaisir que Catherine Procaccia a retrouvé la PME SODERN implantée à Limeil-Brévannes lors d’une visite officielle du Ministre de la Défense, Jean-Yves Le Drian, et la remise de la légion d’honneur à son PDG Franck Poirrier.

Acronyme de Société d’études et réalisations nucléaires, SODERN a été fondée en 1962 et emploie 350 salariés.

Bio et insectes à Rungis

Rungis_bio_Catherine_Procaccia_Yann_Fernand_Berson_Vincent_Jeanbrun_Stephane_LayaniA l’invitation du directeur général de DISPERE bio, Yann Berson, grossiste reconnu depuis 1948, Catherine Procaccia est venue célébrer le 1er anniversaire de l’espace dans la nouvelle halle dédiée aux produits biologiques du Marché International de Rungis. Un moment convivial ponctué d’échanges intéressants avec plusieurs producteurs présents.

Le Service de santé des armées (SSA) sous les feux de la rampe

SSA_DebonneCatherine Procaccia assistait aux vœux de Hôpital Bégin au cours desquels son nouveau Médecin général a annoncé :
–  fin des travaux de rénovation,
– création d’un service de soins de réadaptation SSR pour anciens combattants,
– intégration en tant que membre associé dans le Groupement hospitalier de territoire Nord-94
– et l’installation de la chirurgie ambulatoire dans les locaux de l’ex maternité.

La Bonne graine de l’ameublement fête ses 150 ans

logo_150_ans -la_bonne_graineDepuis le XVème siècle, le secteur du Faubourg Saint Antoine est considéré comme le quartier historique parisien du meuble.
A l’invitation de l’École d’ameublement de Paris – La Bonne Graine, Centre de Formation d’Apprentis (CFA) qui assure la transmission des savoir-faire professionnels et la pérennité de métiers ancestraux, Catherine Procaccia a participé à la célébration des 150 ans de l’école.

L’occasion de saluer notamment le travail d’artisans du Val-de-Marne