Les phages de nouveau autorisés en France

20220623_164517Catherine Procaccia s’est réjouie que l’Agence Nationale de Sécurité du Médicament (ANSM) ait donné le 9 juin son consentement pour l’accès compassionnel à deux bactériophages, dans le traitement d’infections osseuses et ostéo-articulaires.
Pour rappel (articles des 4 décembre 2020 et 5 mars 2021), les phages sont des virus tueurs de certaines bactéries, mais ils ne sont pas reconnus comme des médicaments. Ils n’étaient, jusqu’à présent, autorisés qu’après une demande longue et lourde, échec de l’antibiothérapie, et lorsque le pronostic vital ou fonctionnel du patient était engagé.
Dans le rapport du 4 mars 2021 qu’elle a remis à l’OPECST, la Sénatrice avait justement formulé des propositions afin de faciliter les autorisations administratives, et donner un statut particulier aux phages.
L’autorisation donnée par l’ANSM d’utiliser deux phages spécifiques produits par un laboratoire français vont dans le sens de l’amendement qu’elle avait déposé, lors du projet de loi de financement de la sécurité sociale (PFLSS) de 2021.
La phagothérapie redevient licite en France.

Joinville : Préservation de la Marne

281528244_10224373689143692_8387128297063520522_n

En présence du Maire de Joinville-le-Pont, Olivier Dosne et de plusieurs de ses élus, Catherine Procaccia a participé à l’inauguration du parcours de sensibilisation à la préservation de la Marne. Organisé en partenariat avec la SIAAP (Syndicat interdépartemental pour l’assainissement de l’agglomération parisienne), ce parcours ne s’adresse pas qu’aux seuls joinvillais, mais à tous les promeneurs et pêcheurs du bord de la Marne. La Sénatrice a pu constaté le bel aménagement du port de Joinville-le-Pont, et l’efficacité des efforts en matière d’assainissement de l’eau de la rivière puisqu’y vivent environ 35 espèces de poissons, alors qu’il n’y en avait seulement 3 dans les années 1970.

Echange avec l’Ambassadrice des Philippines

Dans la poursuite des échanges par visio-conférence avec les ambassadeurs de France dans les îles du Pacifique, Catherine Procaccia a organisé un échange avec Madame l’Ambassadeur des Philippines, Madame Michèle Boccoz, qui est accréditée pour les Iles Marshall, les Etats fédérés de Micronésie, et Palau, 3 des 18 îles que couvre le groupe d’amitié que la sénatrice préside.
Au menu : bilan sur la pandémie dans ces îles, en grande partie épargnées de par la fermeture des frontières et leur éloignement géographique, l’influence grandissante de la Chine dans cette vaste région et les incidences du changement climatique sur la vie quotidienne des îliens.
Un échange enrichissant pour tous.

P1040622
Photo de Micronesie, Ponhopei, Septembre 2010

Covid-19 : vers la levée prochaine du passe vaccinal ?

IMG_0581

Face à l’évolution de la situation sanitaire, le Sénat avait décidé le 20 janvier d’octroyer à la Commission des Affaires Sociales les prérogatives d’une commission d’enquête pour évaluer l’adéquation du Passe vaccinal à l’épidémie de Covid en 2022.

Un mois après les rapporteurs ont rendu leurs conclusions.
Cet outil n’a pas vraiment rempli ses objectifs et ses effets sont incertains face à l’évolution de l’épidémie puisque le 13 janvier le taux d’incidence de cas de Covid ne le justifiait plus. C’est pourquoi la commission préconise

-la levée rapide du passe vaccinal qualifié de gadget

-le renforcement de la transparence de la gestion de l’épidémie.

Catherine Procaccia a pour sa part regretté que les rapporteurs n’évoquent pas du tout l’éventuelle obligation vaccinale pour les plus fragiles et les plus âgés.