Situation sanitaire et économique dans le Val-de-Marne fin avril

confinementLa sénatrice a participé à une audioconférence organisée par le préfet qui, accompagné du Directeur de l’ARS 94 et des directeurs de l’Education nationale et de l’emploi nous ont dressé un panorama de la situation suite à la pandémie.

Santé :

293 personnes étaient en réanimation ce vendredi 24 avril. Ces chiffres élevés intègrent le nouveau service dédié aux malades du covid ouvert récemment à l’hôpital Henri-Mondor et qui accueille des patients d’autres départements. Les chiffres devraient cependant progressivement diminuer, les médecins espérant revenir à un niveau plus acceptable du nombre malades vers la mi-juin.

Concernant les EPHAD, l’épidémie concerne 44% des personnes soit 150 personnes affectées.  Le Val-de-Marne est effectivement et malheureusement un des départements des plus touchés de France aussi en nombre de décès. Des infirmières scolaires ainsi que la réserve sanitaire ont été affectées aux établissements pour compenser les 20% du personnel absent.

Fin avril, un tiers des résidents et des patients avaient été testés et le 6 mai l’ensemble des résidents auront bénéficié de tests.  Des tablettes numériques ont été distribuées dans 60 des 70 EPHAD. A noter que malgré la récente autorisation de visites, les familles n’ont globalement pas souhaité venir voir leurs proches.

Point d’actualité du mois d’avril dans les îles du pacifique et du vanuatu

Le groupe d’amitié parlementaire France-Vanuatu-Îles du pacifique que Catherine Procaccia dirige en qualité de président, à rédigé un point d’actualité. Celui-ci évoque les effets du covid-19 ainsi que la potentielle propagation du virus dans ces îles. Il évoque également les enjeux environnementaux, toujours d’actualité, et le cyclone qui a touché la région  au début du mois.

Vous pouvez visionnez ce point d’actualité en cliquant sur le lien ci-dessous.

POINT D’ACTUALITÉ – AVRIL 2020

 

Catherine Procaccia fait le point sur la situation sociale et sanitaire dans le Val-de-Marne

Catherine Procaccia a assisté à une audioconférence organisée par le préfet, avec les autres parlementaires du Val-de-Marne ainsi que du procureur de la république et du directeur de l’Agence régionale de santé du 94, le 10 Avril, afin de faire un point sur la situation sociale et sanitaire dans le département et répondre aux questions des parlementaires.

  • Violences intrafamiliales :

Le nombre de signalements demeure relativement stable mais est prévu à la hausse avec les nouvelles mesures de confinement récemment annoncées. Contrairement à certaines rumeurs, le service d’aide à l’enfance continue de fonctionner et a replacé 17 enfants en famille d’accueil durant le mois de mars.

  • Santé

Il y a deux fois plus de personnes en réanimation que la capacité habituelle du Val-de-Marne en nombre de lits.  Heureusement une quarantaine de patients ont pu être transférés vers la Nouvelle-Aquitaine. Depuis le début de l’épidémie, 481 décès ont été enregistrés dans les hôpitaux, et 966 retours à domicile. L’âge médian des patients hospitalisés est de 60 ans et.

Le nombre de décès dans les EPHAD n’est pas encore connu exactement à ce jour, mais 30 établissements sont dans une situation difficile quant au nombre de patients covid ou par manque de personnel. L’Agence régionale de santé promet la distribution de 5 masques chirurgicaux par résident des EPHAD par semaine.

Plusieurs municipalités et médecins sont à l’origine des centre dédiés au covid mais les habituels cabinets médicaux constatent une diminution inquiétante de nombre de consultations. Certains n’y vont pas alors qu’ils sont atteints de pathologies lourdes, et ne viennent pas se faire soigner, ce qui est parfois plus grave pour leur santé que le covid.