L’avenir du jeu vidéo aux portes de Paris

209593386_10222681125830667_137067367002113847_nAprès avoir été plusieurs fois reporée en raison de la crise, Catherine Procaccia a pu se rendre, Lundi 5 juillet dans les nouveaux locaux d’Ubisoft à Saint-Mandé pour y découvrir cette entreprise, aujourd’hui estimée à plusieurs milliards d’euros.

« Enrichir la vie des joueurs en créant des expériences de jeu mémorables et significatives », telle est la devise de l’entreprise qui l’an dernier a décidé de traverser la frontière départementale, en déménageant ses 1500 salariés depuis Montreuil vers un gigantesque bâtiment ultramoderne de Saint-Mandé.

Un fleuron de l’aéronautique à Valenton

199377696_10222543063419193_5860819538421195084_nÀ l’invitation de Métin YAVUZ, Maire de Valenton, Catherine PROCACCIA s’est rendue à un déjeuner des parlementaires LR du département pour échanger sur l’actualité politique locale et nationale. Le Maire a ensuite invité les parlementaires à visiter l’entreprise ALKAN, située non loin de la mairie.

ALKAN est leader sur les systèmes d’emport et d’éjection destinés aux avions de combat, d’entrainement, patrouilleurs maritimes, hélicoptères et drones. L’entreprise travaille avec un grand nombre d’industriels tels que Dassault Aviation, Airbus Helicopters, MBDA, HAL, SAAB, ainsi qu’avec les agences gouvernementales telles que la DGA, l’US Army & Navy et beaucoup d’autres dans le monde entier. La sénatrice a d’ailleurs constaté qu’il était étonnant, si ce n’est remarquable qu’une petite entreprise de Valenton, placée dans l’ombre sectorielle du grand groupe Dassault, soit aussi présente à l’internationale, y compris sur des marchés où il est traditionnellement difficile d’entrer et de rester.

Avec de nombreux projets en cours, cette PME ambitionne d’équiper de sa technologie les fleurons aéronautiques aujourd’hui toujours à l’étape de conception. C’est dans ce cadre qu’ils ont candidaté pour une subvention du plan de relance, malgré une réponse qui leur a été apportée considérablement insuffisantes au regard de leur projet de développement.

L’OPECST travaille sur les NBT

Capture d’écran 2021-03-18 à 09.20.55Jeudi 18 mars, Catherine Procaccia co-présidait, en tant que rapporteur  une table ronde organisée par l’Office parlementaire d’évaluation des choix scientifiques et technologiques (OPECST) sur les NBT « New Breeding Techniques »ou Nouvelles Bio Technologies » en français. Cette matinée visait à faire le point sur les évolutions scientifiques, réglementaires et sociétales depuis le rapport que la sénatrice avait co-produit avec Jean-Yves Le Déaut en 2017.

Lancement d’un plan de lutte contre la cybercriminalité

cyber-security-hack-business-financial-man-person-unrecognizable-criminal-thief-pc-electronics-screen_t20_zLxj8nCes derniers mois, à l’instar de nombreuses entreprises, plusieurs collectivités ont été les victimes d’attaques de pirates informatiques, dont trois dans le Val-de-Marne (Vincennes, Alfortville et Marolles-en-Brie). Un phénomène en très grand développement ces dernières années (+400% en 2020, dont 11% ont touché des hôpitaux).
Catherine Procaccia avait interpellé dès janvier le Gouvernement sur l’importance d’agir activement contre ce fléau des temps modernes.  Le Président de la République a annoncé un plan d’un milliard d’euros, pour lutter contre les cyberattaques des systèmes informatiques sensibles.