Nouvelle invasion de prostituées dans le Bois de Vincennes

site internet

Constatant que les allées du bois de Vincennes et surtout les routes qui le traversent sont de nouveau envahies dès le milieu de la journée par de très nombreuses prostituées, Catherine Procaccia a écrit à Michel DELPUECH, Préfet de Police de Paris.

C’est hélas un sujet récurrent, qui ne concerne pas que les maires des communes avoisinantes mais aussi et surtout les familles dont les enfants fréquentent les nombreuses installations récréatives, comme le Parc Floral, ou sportives comme l’INSEP, la plaine de jeu du Polygone ou la carrière de la Plaine Saint-Hubert. Les prostituées sont de plus en plus visibles, au pied de chaque arbre provoquant des ralentissements parfois brusques de la circulation par des automobilistes étonnés …ou intéressés.

De plus, elles interpellent certains passants et joggeurs, ce qui est interdit par l’article 50 de la loi du 18 mars 2003 sur la sécurité intérieure qui a introduit le délit de racolage passif.

Il semble choquant que les prostituées, installées un temps à l’écart des regards des plus jeunes sur la route Saint-Hubert, prennent possession de la route de la Pyramide, très fréquentée.

Face à une situation qui ne fait que de se dégrader, la sénatrice demande à Monsieur le Préfet de Police, de bien vouloir prendre les dispositions appropriées pour faire cesser ces troubles et redonner au Bois de Vincennes sa vocation de lieu de promenade familiale.