Gratuité des transports : bonne ou fausse bonne idée ? Répondez à l’enquête

metroUne mission d’information portant sur la gratuité des transports en commun, a été lancée au Sénat. Son but : déterminer si une telle décision est utile et viable. Dans ce but, le Sénat lance un questionnaire ouvert au public afin de connaître l’avis des citoyens.

N’hésitez pas à apporter votre réponse en cliquant sur le lien suivant : https://senat.limequery.org/547944?lang=fr .

Certes, chacun aimerait ne rien payer, mais la sénatrice rappelle qu’en Ile-de-France, l’usager ne paye que 30% du prix du billet. La collectivité finance 22% de son coût et les entreprises 48% à travers la taxe « versement transport ». Ce sont donc elles qui prennent en charge presque la moitié du prix réel des transports collectifs d’Ile-de-France. Soyons clairs, si les usagers ne paient plus, qui compensera ces 30% ? Va-t-on encore pénaliser les entreprises et pénaliser leur productivité ?  Il n’y a pas que les salariés qui prennent les transports !

Quant à la part prise en charge par la Région, si les voyageurs ne paient plus, ce seront forcément les contribuables qui seront mis à contribution, y compris pour les très nombreux touristes.

En Ile-de-France, la vente de billets rapporte 3 milliards d’euros chaque année.
Rendre ces transports gratuits pour tous reviendrait à faire payer davantage les contribuables (particuliers et entreprises) y compris ceux qui n’utilisent pas les transports collectifs.

La sénatrice craint en outre une diminution de la qualité du service : quand les transports sont gratuits pour cause de pollution, les statistiques montrent que le nombre de passagers augmente car les personnes qui se déplacent d’habitude à pieds pour des trajets courts, n’hésite pas à prendre un bus ou un métro car ils sont désormais gratuits.

La mission rendra son avis à la fin de la session parlementaire en cours.