Chez L’Oréal à Chevilly-Larue

L'oréalLundi 3 juin, Catherine Procaccia, Vice-Présidente de l’OPECST, a visité le site de recherche et d’innovation de L’Oréal, situé à Chevilly-Larue depuis 57 ans. 900 personnes y conçoivent et testent des produits de soins, du maquillage et du parfum.

L’Oréal, société présente dans 150 pays, est la première entreprise cosmétique au monde avec un portefeuille de 34 marques.

Le Directeur du site et ses équipes ont mis l’accent sur la responsabilité éthique, sociale et environnementale de l’entreprise et ont démontré comment ces objectifs étaient concrètement mis en œuvre à Chevilly-Larue et dans le monde.

La sénatrice a pu visiter leur nouveau bâtiment de recherche mis en service depuis le début avril et rencontré des chercheursbiologistes qui lui ont expliqué comment ils travaillaient.  Ils lui ont présenté leurs travaux sur le son de quinoa de Bolivie dont l’enveloppe des graines était jusqu’à présent jetée. Ils ont découvert qu’elle contient des substances (saponines et polyphénols) qui en font une matière première cosmétique utile et « durable ». La découverte de ses propriétés exfoliantes a permis de l’utiliser en gommage pour la célèbre marque américaine de produits naturels Khiel’s.

Lui a aussi été présentée la marque bio Sanoflore, composée d’au moins 95% d’ingrédients d’origine naturels.

Puis, la sénatrice a visité les salles de tests des produits dont les formules sont encore en cours d’élaboration.  Dans ces salles de soins esthétiques, des contrôles précis sont effectués pour vérifier la performance de certaines caractéristiques (par exemple la tenue d’un rouge à lèvres). Il existe également une salle avec une plage reconstituée pour essayer les nouvelles formules de produits solaires.

Une belle entreprise internationale qui en outre a fait le choix de demeurer dans le Val-de-Marne.