Avenir des employés de Renault à Choisy-le Roi

renaultÀ la suite de l’annonce d’un vaste plan d’économies décidé par l’entreprise Renault, l’usine située à Choisy-le-Roi fermera ses portes à l’horizon 2022. La sénatrice a alors interrogé le ministre de l’économie sur l’accompagnement des salariés.

Le 2e employeur privé de Choisy-le-Roi emploie 263 salariés et 150 intérimaires et a annoncé qu’il n’y aurait pas de licenciement sec. Cependant, il est prévu que l’activité de nettoyage, réparation et reconditionnement de pièces mécaniques soit transférée à 70 kilomètres sur le site de Flins.

Bien que ce site soit rentable, le gouvernement n’a pas pu empêcher la fermeture d’usines en France, contrairement à « l’intransigeance » dont il avait promis faire preuve concernant Renault. Dans tous les cas, les salariés et prestataires n’ont aucune vision claire de leur futur chez Renault.

Pour cette raison, la sénatrice a demandé au ministre quelles seront les mesures sociales prévues afin de protéger et d’accompagner les salariés de l’usine de Choisy-le-Roi, particulièrement ceux qui ne pourront pas partir à Flins.