« Qu’allez-vous faire Monsieur le Ministre pour rétablir l’ordre républicain ? »

qag limeilLors de la séance des questions d’actualité au gouvernement du 23 Juillet, Catherine Procaccia a interrogé Christophe Castaner, Ministre de l’Intérieur, sur l’escalade des violences urbaines dans le Val-de-Marne, notamment à Limeil-Brévannes.

En effet, depuis l’arrestation de dealers à Limeil-Brévannes, la ville à fait l’objet de plusieurs attaques, avec plus de 15 véhicules incendiés  dont la plupart appartenaient à la ville et un centre socioculturel. Récemment, c’est une voiture bélier incendiée qui a été utilisée contre la mairie, une situation inacceptable au regard de l’état de droit et des habitants de la ville.

Audition de l’OPECST concernant l’EPR de Flamanville

opesct 17Le 17 Juillet, l’Office Parlementaire des Choix Scientifiques et Technologiques (OPECST) a procédé à une audition contradictoire sur le nouveau problème que connait l’EPR à Flamanville, celui des soudures des tuyauteries. L’EPR, c’est une centrale nucléaire à eau pressurisée de nouvelle génération qui deviendra le réacteur nucléaire le plus puissant de France.  Sa durée de vie technique sera de 60 ans minimum et il est conçu pour résister à toutes les catastrophes.

Mais depuis le début de sa construction, il connait une série de problèmes techniques qui retarde sa mise en marche et renchérie son coût.

Inauguration de « l’installation terminale embranchée » à Villiers-sur-Marne

ITE2Jeudi 11 Juillet, Catherine Procaccia à inaugurée aux côtés de Jacques Alain Bénisti, maire de Villiers-sur-Marne, de Jacques JP Martin, Président du territoire, et du Président  du directoire de la Société du grand Paris, Thierry Dallard, « l’installation terminale embranchée », installée sur la future gare de Bry-Villers Champigny.

C’est une plateforme de tri et d’évacuation par train des terres excavées du chantier de la ligne 15 qui permet l’acheminement de plus de mille tonnes par jour par voie ferrées et évite ainsi le passage de centaines de camions à travers Villiers et les voies périphériques. Les terres et gravats vont ainsi jusqu’au centre de stockage de la Seine et Marne.