À la rencontre de l’entreprise Valéo

75017418_10217963520013470_1683933832106999808_n Jeudi 14 novembre dernier, Catherine Procaccia est allée à la rencontre de Valéo à Créteil, un des principaux équipementiers en France et dans le monde. Avec 113 600 employés répartis dans 33 pays différents, ce grand groupe français du monde de l’automobile (19,3 milliards d’euros de CA en 2018)  divise son activité en 4 grands pôles :

  • Un pôle Systèmes de confort et d’aide à la conduite (CDA)
  • Un pôle Systèmes de Propulsion (PTS), chargé notamment de l’électrification et des moteurs propres
  • Un pôle Systèmes Thermiques (THS)
  • Un pôle Systèmes de Visibilité (VIS)

Avec cette structure multi branches, il est interessant de noter, puisque peu le savent, qu’en 2018, Valéo était selon l’INPI le premier dépositaire de brevets en France. C’est une fierté pour notre pays et plus globalement pour notre industrie, car l’expertise de Valéo nait de ses recherches et de sa capacité à innover, avec des centres majoritairement présents dans l’hexagone. Ce même jour, l’entreprise venait d’ailleurs d’annoncer la création d’un futur centre de recherche et développement sur la voiture autonome à Créteil, dans le quartier de la pointe du lac.
Après une présentation de leur activité, de leur structure et des synergies avec les autres acteurs du secteur, Catherine Procaccia et les différents directeurs de sites et services ont pu échanger sur l’importance pour ce genre d’entreprise du Crédit Impôt Recherche (CIR) et du Programme d’Investissements d’Avenir (PIA) pour se développer et continuer à innover au même rythme que les concurrents étrangers. À l’approche du vote du budget au Sénat, Catherine Procaccia leur a indiqué rester très attentive à ces sujets, et notamment au budget de la mission recherche pour laquelle la Sénatrice interviendra en séance publique.