Un fleuron de la 5G à Limeil-Brévannes !

IMG_0869Jeudi 11 juillet, Catherine PROCACCIA s’est rendue à Limeil-Brévannes pour visiter l’entreprise OMMIC, fleuron français de la fabrique des circuits radiofréquences pour les antennes 5G.

Créée au début des années 2000, cette entreprise à la technologie avancée fabrique des émetteurs récepteurs pour les vendre ensuite à d’autres sociétés, dans tous les domaines d’activité. Si presque 50% de leur portefeuille client est militaire, OMMIC travaille aussi beaucoup avec des sociétés de télécom, fabricateurs ou opérateurs pour préparer la commercialisation de la 5G. S’il convient de distinguer la 5G commerciale (déjà testée en France pour une application étendue dès 2020) de la 5G millimétrique, encore plus rapide, OMMIC travaille déjà à la conception des futurs micro composants des technologies à venir.


C’est aujourd’hui l’une des seules entreprises européennes (l’intégralité du processus de production se fait en énorme, et en majeure partie en France) à avoir la technologie nécessaire pour faire passer autant de puissance vers l’utilisateur d’un réseau, tout en maintenant bas le niveau d’énergie requis.

Installée au coeur de l’ancien complexe de Philips de la ville, l’entreprise connait une forte croissance et souhaite encore grandir. Ainsi, en quelques années, le Directeur Général, Fabien Robert, souhaite multiplier le chiffre d’affaires (de 15 millions d’euros et 110 salariés actuellement à 100 millions d’euros et 350 salariés en 2023).

Catherine PROCACCIA a visité les « chambres blanches » où les techniciens fabriquent les « wafers » (puces) à une température strictement contrôlée, puces qui serviront notamment à la construction de téléphones de la prochaine génération, d’objets connectés, de véhicules autonomes ou encore de radars ultras précis. Avec le Directeur Général, elle a échangé sur les besoins de main d’oeuvre qualifiée indispensable pour que l’entreprise puisse continuer à grandir.